Etudes

Les plateformes de micro-influence sont-elles garantes d’une opération marketing réussie ?


Tenter une opération marketing avec les plus grands influenceurs pour toucher une audience très large, ou se lancer dans cette nouvelle tendance de la micro-influence pour faire une campagne réussie?

C’est LA question du moment, à laquelle plusieurs études tentent de répondre en exposant leurs études sur l’efficacité des micro-influenceurs.

 

Les micro-influenceurs : les rois de l’engagement

Les micro-influenceurs, ce sont ceux qui animent une communauté allant de 1k à 10k abonnés sur un ou plusieurs réseaux sociaux. Et il est aujourd’hui prouvé que leur efficacité en matière de communication vaudrait celle des macro-influenceurs.

En effet, c’est au niveau de l’engagement des abonnés qu’ils dépassent largement les plus gros influenceurs. Une certaine proximité et fiabilité dont font preuve les micro-influenceurs provoquent des taux d’engagement très élevés pour leur publications.

Markely a réalisé une enquête auprès de 800 000 influenceurs d’Instagram pour comparer le taux de like moyen des posts en fonction du nombre d’abonnés : le résultat est frappant.

 

Lorsque les micro-influenceurs atteignent un taux de 8%, ceux des macro-influenceurs ne vont que de 4 à 1,8%.

 

Concernant le taux de commentaires, le résultat est le même: un nombre d’abonnés élevé veut dire un taux d’engagement bas.

 

Aussi, il s’avère que le nombre de vues (ou d’impressions) cumulées par l’ensemble des micro-influenceurs (le reach) pour une somme équivalent de followers est supérieure à celles des influenceurs plus importants. En effet, avec un engagement plus important, le reach Instagram est poussé et donc la visibilité aussi.

 

Mais est-il facile de lancer des campagnes de micro-influence ?

Cette montée en puissance de la micro-influence est bien évidemment comprise par les marques qui contactent de plus en plus de micro-influenceurs pour mener leurs campagnes de publicité.

Maintenant l’inconvénient des micros influenceurs est que pour toucher 100.000 personnes, il faut travailler avec 20, 30 ou 40 micro-influenceurs (leur envoyer des produits, …) et cela devient fastidieux et chronophage. Aussi, pour faciliter cette mise en relation, des plateformes de micro-influence se développent.

Elles permettent aux marques de contacter facilement un micro-influenceur et à ces derniers de monétiser leur activité réunissant pourtant peu d’abonnés sur les réseaux sociaux.

Leur utilité est grandissante, du fait du développement de la tendance qu’est la micro-influence pour faire de la promotion, mais aussi du fait d’un nombre incalculable et toujours croissant de micro-influenceurs sur les réseaux sociaux.

 

Il existe peu de plateformes entièrement dédiées aux micro-influenceurs.

Si des plateformes telles que Brand and Celebrities sont spécialisées dans les célébrités et KOL (Key Opinion Leaders), d’autres comme Influence4Brands rassemblent une palette d’influenceurs bien plus large : si vous êtes une marque, vous pouvez aussi bien y contacter un micro-influenceur qu’un KOL. pour choisir ce type de plateforme, il faudra regarder :

  • le modèle économique (avec ou sans abonnement)
  • le nombre d’influenceurs inscrits
  • le sérieux dans le dépôt et la gestion des briefs
  • la facilité d’envoi des produits
  • l’ergonomie de la plateforme
  • le reporting de campagne

 

Bref, grâce à ces plateformes de micro-influence, il est facile de lancer des campagnes de micro-influence … à des coûts finalement très raisonnables. A vous de jouer !

Astuce: vous avez un compte Facebook, Youtube, Twitter, Instagram ? Vous pouvez facilement monétiser vos réseaux sociaux avec la plate-forme n°1 des campagnes pour influenceurs : www.influence4brands.com